Accueil > Sommaires > CanMin Vol. 35, pp. 1035-1039 (1997)




Vol. 35, pp. 1035-1039 (1997)



La normandite, l'analogue titanifère de la låvenite du mont Saint-Hilaire, Québec


George Y. Chao
Centre des Géosciences Ottawa-Carleton,
Département des Sciences de la Terre, université Carleton, Ottawa , Ontario K1S  5B6



Robert A. Gault
Division des Recherches, Musée Canadien de la Nature,
Ottawa , Ontario K1P 6P4


SOMMAIRE

     La normandite, l'analogue titanifère de la låvenite, est une nouvelle espèce minérale provenant de la carrière Poudrette, au mont Saint-Hilaire, Québec.  On la trouve dans la syénite néphélinique et les cavités miarolitiques de celle-ci, en association avec néphéline, albite, microcline, aégirine, natrolite, catapléite, kupletskite, eudialyte, cancrinite, villiaumite, rinkite, et donnayite-(Y).  On la trouve an agrégats de cristaux orange-brun transparents à translucides atteignant jusqu'à 10 mm et en taches de cristaux jaunes fibreux. Elle possède une rayure blanche à jaune très pâle et un éclat vitreux. Elle est cassante, avec une fracture conchoïdale et des clivages {100} et {001}.

     Elle est biaxe négative,et ses indices de réfraction sont a 1.743 (2),
b 1.785 (2), et g 1.810 (5), 2V mes. est dans l'intervalle 72-84°, 2V calc. est égal à 74°, et la dispersion r  > v. est moyenne.  Elle a un pléochroïsme prononcé:  X jaune pâle, Y jaune, Z rouge brunâtre à rouge foncé. L'orientation optique est Y = b, X ^ c = 15° (dans l'angle obtus b).  La normandite est monoclinique, groupe spatial P21/a, avec a 10.828 (7),
b 9.790 (7), c 7.054 (2) Å, b 108.20(3)°, V 709.9(8) Å3 et Z = 4.

     Les six raies les plus intenses du spectre de diffraction (méthode des poudres)[d en Å (I)(hkl)] sont:


3.942 (20)(121)
3.234 (30)(310)
2.859 (100)(122)

2.807 (70)(320)
1.762 (20)(204)
1.741 (20)(242)


      Les cristaux sont allongés sur {001} et applatis sur {010}, avec les formes suivantes, présentées selon leur importance:  {100}, {110} et {001}.  Les analyses à la microsonde électronique ont donné:


Na2O - 9.26
(9.10-9.40)
K2O - 0.01
(0.01-0.02)
CaO - 15.38
(15.08-15.59)
MnO - 9.31
(9.11-9.52)


FeO - 6.13
(5.89-6.26)
TiO2 - 17.51
(17.09-17.83)
Nb2O5 - 3.89
(3.51-4.61)
ZrO2 - 2.62
(2.29-2.73)


SiO2 - 31.92
(31.69-32.04)
F - 5.11
(4.82-5.31)
O = F - -2.15




     pour un total de 98.99% par poids. La formule empirique, calculée pour 9(O + F), est:


Na1.12Ca1.03(Mn0.49Fe0.32)S0.81 (Ti0.82Nb0.11Zr0.08)S1.01


Si2.00O7.99F1.01ou, de façon idéale, NaCa(Mn,Fe)(Ti,Nb,Zr)Si2O7OF.


     D mes. = 3.50 (1), Dcalc. = 3.48 g/cm3.  Le nom honore Charles Normand, qui en a fait la découverte.

Mots-clés:  normandite, nouvelle espèce minérale, analogue titanifère de la låvenite, mont Saint-Hilaire, Québec.


© 1997  The Canadian Mineralogist