Accueil > Sommaires > CanMin Vol. 39, pp. 1295-1306 (2001)




Vol. 39, pp. 1295-1306 (2001)



La natrolemoynite,
un nouveau silicate hydraté de sodium
du Mont Saint-Hilaire, Québec:
Description et détermination structurale


Andrew M. McDonald et George Y. Chao


SOMMAIRE

     La natrolemoynite est un nouveau membre du groupe de la lemoynite, découverte dans des pegmatites altérées ou non recoupant des syénites néphéliniques dans la carrière Poudrette, au mont Saint-Hilaire, Québec. Dans le cas des pegmatites altérées, elle est associée à microcline, lemoynite, lépidocrocite, galène, sphalérite, calcite et pyrite; lui sont associés dans les pegmatites non altérées biotite, microcline, albite, magnétite, un minéral du groupe de la chlorite, un autre du groupe de la burbankite, un minéral non identifié ressemblant à la donnayite-(Y), zircon et pyrochlore. Les cristaux sont incolores à blanc (possiblement avec une teinte rosâtre ou rougeâtre), en lames ou en prismes, allongés selon [001], avec une largeur et une longueur maximales de 1 et 2 mm, respectivement. Le minéral se présente en amas compacts fibroradiés et en boules atteignant un diamètre de 4 mm. La natrolemoynite est transparente à translucide, avec un éclat vitreux ou sub-adamantin et une rayure blanche. La dureté de Mohs est 3. Les clivages {100} et {010} sont parfaits, et le clivage {001}, de piètre qualité.

     La densité mesurée est 2.47(1) g/cm3, et la densité calculée, 2.50 g/cm3. La natrolemoynite est biaxe négative, a 1.533(1), b 1.559(1), a 1.567(1), 2Vmes. = 63(1)°, 2Vcalc. = 57(1)°; la dispersion est faible, avec r et v croisés. L'orientation optique est X = b, Z a = 41° (mesuré dans l'angle b obtus).

     La moyenne des résultats de dix-neuf analyses à la microsonde électronique a donné:

Na2O - 7.47
K2O - 1.29
CaO - 0.37
MnO - 0.12

Al2O3 - 0.04
SiO2 - 54.51
TiO2 - 0.38
ZrO2 - 21.97

Nb2O5 - 1.01
H2O(calc) - 14.72
Total 101.88% (poids)



     ce qui correspond à:


(Na2.66K0.30Ca0.07Mn0.02)S3.05 (Zr1.96Nb0.08Ti0.05)S2.09


(Si9.99Al0.01)S10O25.79 · 9H2O sur une base de 10(Si + Al) ou, idéalement, Na4Zr2Si10O26 · 9H2O.

     Elle est monoclinique, C2/m, a 10.5150(2), b 16.2534(4), c 9.1029(3) Å, b 105.462(2)°, V 1499.4(1) Å3, Z = 2. La structure a été affinée jusqu'à un résidu R de 4.2% avec 2133 réflexions [Fo > 4s(Fo)]. Des anneaux de tétraèdres SiO4 à six membres sont liés le long de [001] par des octaèdres ZrO6 pour former une trame zirconosilicatée. Des canaux parallèles à [001] sont le site de Na et de H2O. Nous présentons de l'évidence favorisant une substitution limitée Na H3O+. D'après les propriétés cristallochimiques et les relations de terrain, la natrolemoynite semble être la dernière des phases zirconosilicatées hydratées de sodium à cristalliser.

Mots clés: natrolemoynite, nouvelle espèce minérale, zirconosilicate, structure cristalline, mont Saint-Hilaire, Québec.



© 2001  The Canadian Mineralogist