Accueil > Sommaires > CanMin Vol. 32, pp. 855-863 (1994)




Vol. 32, pp. 855-863 (1994)



La gaultite, une nouvelle espèce minérale zéolitique
du mont Saint-Hilaire, Québec,
et sa structure cristalline


T. Scott Ercit et Jerry van Velthuizen
Division des Recherches, Musée Canadien de la Nature,
Ottawa, Ontario K1P 6P4


SOMMAIRE

     La gaultite, nouvelle espèce minérale, se présente en cristaux allant jusqu'à 0.5 mm; ils sont idiomorphes, à faces multiples, et se trouvent dans une inclusion de sodalite au contact entre une cornéenne et la syénite à néphéline-sodalite dans la carrière Poudrette, au mont Saint-Hilaire, comté de Rouville, Québec. Il s'agit d'un minéral incolore ou mauve pâle à rayure blanche, à éclat vitreux, et montrant une fluorescence vert-pomme brillant à la lumière ultraviolette (onde courte). La densité mesurée est de 2.52(4), et la dureté 6. La gaultite est biaxe positive, a 1.520(1), b 1.521(1), g 1.524(1), 2V 61.3(4)° (590 nm), et non pléochro´que, avec X = a, Y = c et Z = b. La composition chimique moyenne (en %, poids) est:


Na2O - 16.6
ZnO - 19.2
SiO2 - 52.6
H2O (calc.) - 11.3


     pour un total de 99.7%. La formule empirique est Na4.28Zn1.88Si6.99O18 · 5H2O (Z = 8); à la lumière de données structurales, la formule idéale serait Na4Zn2Si7O18 · 5H2O (Z = 8). Les six raies les plus intenses du spectre de diffraction X [méthode des poudres;
d en Å, l] sont:


6.35 (100)
4.96 (30)
3.24 (60)

3.17 (40)
3.14 (40)
2.82 (30)


     Les paramètres réticulaires sont: a 10.21(3), b 39.88(2), c10.304(4) Å, V4196(2) Å3, groupe spatial F2dd. Nous avons affiné la structure cristalline de la gaultite par méthodes de Patterson, en utilisant 1210 réflexions observées (rayonnement MoKa), jusqu'à un résidu R de 2.5%, (wR = 2.8%). Cette espèce ne montre aucun désordre atomique. La structure possède cinq sites tétraédriques, dont quatre sont occupés par le Si, et un par le Zn. La polymérisation des tétraèdres mène à un agencement tridimensionel complexe de réseaux 4.82 de Schläfli. Le Na occupe deux sites qui représentent des lacunes dans la trame de tétraèdres; le Na1 a une coordinence [6] et se trouve ordonné dans sa position, tandis que le Na2 est sujet à un désordre de position, selon qu'il occupe un site à coordinence [5] ou un autre de coordinence [6].

     Une analyse des valences de liaisons démontre de fašon non ambiquë la présence de trois groupes H2O, dont deux sont ordonnés, avec des protons dont la position est ordonnée, et l'autre est désordonné, ce qui concorde avec les résultats de la spectroscopie dans l'infrarouge. La structure de la gaultite ressemble à celle de la lovdarite et du zéolite synthétique VPI-7; ce dernier pourrait bien être l'analogue synthétique de la gaultite.

Mots-clés:  gaultite, nouvelle espèce minérale, structure cristalline, tectosilicate à aspects zéolitiques, mont Saint-Hilaire, Québec.


© 1994  The Canadian Mineralogist