Vol. 13, pp. 68-74 (1975)



La yofortierite, un nouveau silicate hydraté
de manganèse de St-Hilaire, P.Q.



Guy Perrault, Yves Harvey et Raymond Pertsowsky1
Département de Génie Minéral, Ecole Polytechnique,
Case Postale 6079, Succ. A, Montréal H3C 3A7



RÉSUMÉ

     La yofortierite est caractérisée par la composition chimique suivante:

SiO2 - 48.44 MnO - 28.41 MgO - 2.35 Al2O3 - 1.49 ZnO - 1.10
CaO - 0.90 TiO2 - 0.09 K2O - 0.05 Cr2O3 - 0.007 H2O - 17.22

     Total 100.057. Le minéral se présente en fibres radiées dans les accidents pegmatitiques de la syénite néphélique du Mont St-Hilaire; il est associé à l'analcime, la sérandite, l'eudialyte, la polylithionite, l'aégirine, la microcline altérée et l'albite. Couleur rose à violacée. nx = 1.530, nz = 1.559, nx & axe des fibres = 8º.  Dureté 2½. Densité 2.18.  Les cinq lignes les plus importantes du cliché Debye-Scherrer sont (Å): 

10.5 (100) 3.302 (90) 2.621 (30) 2.510 (20) 4.14 (18)

     La yofortierite doit être considéré comme le terme manganoen de la famille des palygorskites. Nous proposons la formule structurale suivante:  Mn5Si8O20 (OH)2(OH2)4 · 4-5H2O.

     Le nom rappelle celui du Dr. Y. O. Fortier, géoscientifique canadien qui a consacré une partie importante de sa carrière à la tectonique et à la géologie économique des iles arctiques canadiennes. Le nom a été accepté par la Commission des Nouveaux Minéraux et des noms de Minéraux de l'I.M.A..


¹ Du laboratoire de Minéralogie, Université de Paris VI 4, Place Jussieu, 75230 Paris Cedex 05.



© 1975  The Canadian Mineralogist

   Recherche sur le site                          fourni par FreeFind      
 
Nouveautés - Descriptions - Fluorescence - Dana - Strunz - Inconnus
Gîtologie - Références - Glossaire - Remerciements - Liens



© 1998 - 2006 par MICROS & macros  /  Créé par M & H Systems ®