Accueil > Sommaires > CanMin Vol. 12, pp. 316-319 (1974)




Vol. 12, pp. 316-319 (1974)



La gaidonnayite, Na2ZrSi3O9 · 2H2O,
un nouveau minéral du mont Saint-Hilaire, Québec


G. Y. Chao et David H. Watkinson
Département de Géologie, université Carleton, Ottawa , Ontario K1S 5B6


SOMMAIRE

          La gaidonnayite se trouve au mont Saint-Hilaire, Québec, dans des cavités miarolitiques dans la syénite néphélinique en tant que cristaux sur l'analcime et dans des cavités d'agrégats de natrolite dense. Lui sont associés hilairite, aégirine, calcite, et sidérite.  La gaidonnayite se retrouve également dans les dykes pegmatitiques avec catapléiite, elpidite, hilairite, albite, microcline, chlorite, aégirine, épididymite et goethite.

     Le minéral est orthorhombique, groupe spatial P21nb, a = 11.740,
b = 12.820 et c = 6.691Å.  Z = 4. La densité calculée est 2.10, et la densité mesurée est 2.67 g/cm3, dureté de 5 (échelle de Mohs).  Elle présente une cassure conchoïdale et aucun clivage discernable.  Le minéral est incolore, blanc à beige, à éclat vitreux. Les cristaux sont lamellaires sur (010), allongés selon [100], limités par {010}, {120}, et {100} avec des stries sur {010} et {120} parallèles à [001].  Macle communs sur [012]180°.  Optiquement biaxe avec a = 1.573, b = 1.592, g = 1.599, 2Vz = 121°,
X = a, Y = b et Z = c.

     L'analyse à la microsonde électronique donne:

SiO2 - 42.51
ZrO2 - 30.21
Nb2O5 - 3.00
TiO2 - 0.42

Na2O - 13.11
K2O - 2.20
H2O - 9.25
(par thermogravimé-
trie jusqu'à 1000°C)
Total 100.70%


     L'analyse correspond à (Na1.72K0.19)(Zr1.00Nb0.09Ti0.02) Si2.88O9 · 10H2O ou, de façon idéale Na2ZrSi3O9 · 3H2O.

     La déshydratation commence immédiatement avec l'analyse thermogravimétrique et se complète à 400°C; l'eau perdue n'est pas résorbée durant le refroidissement.

     Le minéral est un dimorphe de la catapléite, similaire à plusieurs propriété de l'a-catapléite.



© 1974  The Canadian Mineralogist